Une solution simple: les antivirus

Publié le par La Cybercriminalité: les solutions.

arton4866.jpeg

On entend beaucoup parler de cybercriminalité, mais qu'est ce que c'est ?Pour répondre simplement : c'est compliqué !

 

Comme la criminalité traditionnelle, la cybercriminalité peut prendre diverses formes et peut se produire à tout moment et n'importe où.Les cybercriminels utilisent un certain nombre de méthodes, en fonction de leurs compétences et de leurs objectifs.Cela n'a rien de surprenant : après tout, la cybercriminalité est un type de criminalité, perpétrée à l'aide d'un ordinateur ou dans le cyberespace. 


La convention sur la cybercriminalité du Conseil de l'Europe utilise le terme "cybercriminalité" pour faire référence aux délits allant de toute activité criminelle portant atteinte aux données, au non-respect des droits d'auteur [Krone, 2005]. Toutefois, d'autres auteurs [Zeviar-Geese, 1997-98] suggèrent que la définition de cette notion est beaucoup plus vaste et comprend des activités telles que la fraude en ligne, l'accès non autorisé, la pédopornographie, et le harcèlement dans le cyberespace. Le manuel des Nations Unies sur la prévention et la répression de la criminalité liée à l’informatique inclut la fraude, la contrefaçon et l'accès non autorisé [Nations Unies, 1995] dans sa définition de la cybercriminalité. 

Ces définitions donnent une bonne indication de la variété d'attaques que la cybercriminalité peut englober.Il est important de comprendre l'étendue de ces attaques car divers types de cybercriminalité requièrent des approches différentes afin d'améliorer la sécurité de votre ordinateur. 
 

symantec-irc.jpeg

La cybercriminalité présente généralement les caractéristiques suivantes : 

  • Il s'agit généralement d'un événement ponctuel du point de vue de la victime. Par exemple, une victime télécharge sans le savoir un cheval de Troie qui installe un programme d'enregistrement des frappes clavier sur sa machine. Il est possible également que la victime reçoive un courrier électronique contenant un lien prétendu légitime alors qu'il s'agit en réalité d'un lien vers un site Web hostile.
  • Il est généralement fourni par des logiciels criminels tels que les programmes d'enregistrement de frappes clavier, les virus, les rootkits ou les chevaux de Troie.
  • Les failles ou les vulnérabilités d'un logiciel ouvrent généralement la porte à l'attaquant. Par exemple, des criminels contrôlant un site Web pourraient profiter d'une vulnérabilité d'un navigateur Web pour placer un cheval de Troie sur l'ordinateur de la victime.

Voici des exemples de ce type de cybercriminalité (cette liste n'est pas exhaustive) : phishing, vol ou manipulation de données ou de services par piratage ou par le biais de virus, usurpation d'identité, fraude bancaire et du commerce électronique. 

On peut trouver des sites de comparatif d'anti-virus afin de parfaire son choix pour une bonne protection comme ceux-ci:

http://eservice.free.fr/comparatif-antivirus.html

Actuvirus

Meilleur-Antivirus.fr

 

norton2009.jpeg 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article